Accueil > Sécurité routière > Politique de S.R. > Plus de 1.000 motards (très) en colère à Montpellier

Plus de 1.000 motards (très) en colère à Montpellier

dimanche 24 octobre 2010, par emma.

A l’appel de la FFMC, les motards de l’Hérault, rejoints par les antennes de l’Aude (11), du Gard (30), de la Lozère (48) et des Pyrénées-Orientales (66), ont manifesté le samedi 23 octobre 2010 contre le contrôle technique moto et pour la légalisation de la circulation inter-files.

Autant de motards (et des scooters... et des mobylettes !) défilant dans Montpellier, c’est du jamais vu ! Ce gouvernement aura réussi à nous faire venir plus nombreux que pour les combats contre la vignette ou l’allumage des feux de jour. Chapeau bas, m’sieurs dames !

JPEG - 192.3 ko
Cliquer sur l’image pour l’agrandir
Photo : Victor Gasia

Fidèle à sa volonté de dialogue, la FFMC s’était pourtant volontiers engagée, avec tout le mouvement motard, dans la concertation nationale sur les deux-roues motorisés lancée par la Direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR).

Depuis 1 an et demi, nous discutons donc avec l’État pour faire valoir l’importance d’un meilleur partage de la route, de la formation des conducteurs, de l’éducation routière, d’un équipement adapté et accessible, de la prise en compte des deux-roues motorisés dans les aménagements, etc.

Las ! Voilà ce qu’ils en ont retenu :
- la mise en place d’un contrôle-technique obligatoire pour les cyclos
Qu’importe si les études montrent qu’une infime minorité des accidents (moins de 1%) serait liée au mauvais état du véhicule, cette mesure permettra de prétendre agir et de faire payer le propriétaire d’un cyclo (et bientôt d’une moto ou d’un scooter ?)
- une vague promesse sans cesse repoussée d’expérimenter la circulation inter-files
Qu’importe si cette pratique est déjà "expérimentée" par les motards français depuis des décennies et qu’elle est officiellement reconnue en Belgique et légalisée en Autriche et aux Pays-Bas, il serait dommage de supprimer ce motif d’infraction qui peut rapporter jusqu’à 3 PV !
- des déclarations martiales de Brice Hortefeux qui désigne encore et toujours les motards comme boucs émissaires de la sécurité routière, mais n’a pas le temps d’en parler avec la FFMC
- un renforcement de la politique du radar comme seule réponse aux drames routiers dont les motards sont les premières victimes.

JPEG - 180.7 ko
Cliquer sur l’image pour l’agrandir
Photo : Pierre Sarfati

Si nos décideurs sont durs de la feuille, il faut peut être leur parler plus fort...
Pour se faire entendre, les motards de la région n’ont pas fait les choses à moitié : les FFMC 11, 30, 34, 48 et 66 ont réuni la plus grosse manifestation de motards jamais vue à Montpellier !

Tous se sont retrouvés, dès la sortie de l’autoroute, au parking du Zénith pour un tour de ville animé. Le cortège, étalé sur 2 km, a sérieusement perturbé la circulation...
Mais, à l’exception des 2 ou 3 inévitables énervés que l’on croise à chaque manif, l’accueil des passants et automobilistes a été largement bienveillant. Un conducteur a tout de même tenté de faire tomber une moto qui protégeait le parcours au niveau de la piscine ! Le véhicule : Le Tram ligne 2. Bilan : Une belle rayure sur la moto !
Près de 4.000 tracts ont été distribués pour préciser nos revendications, qui nous ont valu de nombreux témoignages de soutien.
[La FFMC34 remercie le professionnalisme des forces de l’ordre qui ont aidé à la protection du parcours.]


Plus d’infos :
- Compte rendu des manifs sur le site de Motomag
- Photos en ligne
- Vidéos en ligne : ici, et .

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0