Accueil > Sécurité routière > Politique de S.R. > Appel à Manifester le 10 septembre 2011

Appel à Manifester le 10 septembre 2011

lundi 5 septembre 2011, par Nicolas.

Malgré la forte mobilisation du 18 juin, le gouvernement persiste dans l’ultra répressif et les mesures rétrogrades !
La FFMC et l’Union des Usagers de la Route (UUR) appellent donc à une nouvelle mobilisation le 10 septembre prochain pour montrer leur opposition à la politique de sécurité routière du gouvernement.

Nous refusons


-  La répression sauvage


Alors que dans d’autres pays européens on prend conscience de inefficacité de l’hyper répression comme par exemple en Angleterre où les radars sont remis en cause, en France, on persiste à toujours plus de contrôles ridicules dans des endroits qui ne sont pas accidentogènes !
Comment se fait-il que l’essentiel des contrôles radars se fait sur
les lignes droites et sur autoroutes alors que ce sont les endroits où l’on compte le moins d’accidents ?

Les dérives excessives de l’hyper-répression arrivent même à des aberrations qui n’ont aucune raison sécuritaire, l’exemple des PV à la volée confirme ces dérives.
Et de toute façon si l’on sanctionne, c’est qu’on a déjà fait la bêtise, donc qu’on a déjà fait une manœuvre dangereuse. Ça ne sert plus à rien, il fallait agir avant !


-  L’agrandissement des plaques d’immatriculations moto


Le projet d’agrandissement de plaque moto est toujours présent !
Si celui-ci devait entrer en vigueur les plaques d’immatriculations pour motos seraient de 275 x 200 mm au lieu de 170 x 130 mm actuellement !!
La plaque sera donc 2,5 fois plus grande !
Si l’objectif est de lutter contre les plaques illisibles au radar, la réglementation actuelle est amplement suffisante et les verbalisations pour plaque non conforme sont déjà courantes. Agrandir les caractères sous-entendrait que les photos de nos radars ne sont pas de bonne qualité et, donc, peu fiables ?
Seul avantage pour l’Etat : faciliter la verbalisation « à la volée », exploitée à tort et à travers de façon anarchique et illégale.
A l’heure où en Allemagne, on autorise des plaques d’immatriculation motos plus petite, une fois de plus le gouvernement français prend des mesures du siècle dernier.


-  Le port obligatoire du gilet jaune et autres dispositifs réfléchissants,


Les ports du gilet et dispositifs rétro-réfléchissants doivent être réservés au situations réellement dangereuses pour distinguer une situation exceptionnelle de la masse de la circulation, par exemple un ouvrier de la voirie, un agent de la sécurité dans une manif, etc.
Si tout le monde porte le gilet rétro-réfléchissant, comment allons-nous distinguer ces situations particulières ?
Ça suffit de faire passer les motards pour des clowns... Si les
automobilistes ne sont pas capables de nous voir, c’est qu’ils n’ont pas la formation suffisante pour nous considérer sur la route.


-  Le Contrôle Technique périodique obligatoire



Le gouvernement a décidé la mise en place d’un contrôle technique obligatoire biennal (tous les 2 ans) pour tous les cyclomoteurs.
Nous n’en voulons pas ! Les motards sont des personnes respectueuses de leur "monture". Ils sont assez grands, formés pour savoir vérifier leurs éléments de sécurité.
Et pour cause, l’état de la machine n’intervient que dans 0,7% des accidents (environ 3% si on prend en compte l’état des pneus)...
Serait-ce pour vérifier le débridage des cyclomoteurs ?
Le Rapport du Préfet Guyot, estime que « ce n’est pas le contrôle technique qui fera sensiblement baisser le débridage ».
Donc, plutôt que de s’occuper d’une cause marginale d’accident, le
gouvernement ferait mieux de s’occuper de causes beaucoup plus
importantes, telles que la somnolence au volant, l’alcool et les stupéfiants.
Cette mesure n’est là que pour l’enrichissement privé de certains
centres de contrôle sur le dos des motards !


-  L’interdiction des centres villes aux motos


Nous réclamons une concertation sur les ZAPA et la place des 2RM dans le plan de circulation des grandes agglomérations.
Avec toutes les mesures du CISR, on en oublie presque les décisions qui avaient été prises avant...
Pour rappel, les ZAPA (Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air - en d’autres
termes les centres des grandes villes) sont des zones où des restrictions de circulations seront prises visant à interdire l’accès aux véhicules les plus anciens.
Seule l’année de fabrication du véhicule est prise en compte dans le choix de la restriction.
On compare ainsi la pollution d’une petite moto avec un poids lourd !
Plusieurs études montrent le rôle du deux-roues dans la réduction de la pollution de l’air....
Mais le gouvernement ne l’entend pas ainsi et préfère favoriser les 4x4 de rupin plutôt que la 103 Peugeot du peuple.
Comment favoriser les riches aux détriments des pauvres ? On ne trouvera pas mieux !

Nous ne lâcherons pas !


Organisation et planning - itinéraire inter-régional


Pour marquer le coup, les antennes FFMC des départements 13, 30, 34, 83 et 84 prévoient une manifestation géante.

Au départ de Cannet des Maures (parking de l’ancien magasin "Moto 7", RDV à 9h) le cortège traverse les départements 83, 13, 84, 30 et 34 pour arriver à Montpellier.

Vous pouvez rejoindre le cortège à différents endroits sur le parcours :

- au départ à Cannet des Maures sur le parking de l’ancien magasin "Moto 7", RDV donné à 9h
- au Circuit du Castellet, RDV donné à 10h30,
- à Senas, RDV donné à 13h30,
- à Avignon, pour un départ prévu vers 14h30,
- au Zénith de Montpellier, où le RDV est donné à 17h.

L’itinéraire est accessible à tous. Le rythme sera celui d’une balade tranquille avec des arrêts aux préfectures.

PNG - 1.2 Mo

La partie montpelliéraine : le final

Vous l’aurez compris, Montpellier est le terminus d’une grande manif inter-régionale. Nous prévoyons donc un final spectaculaire !

-  RDV à 17 h au Zénith de Montpellier (un départ de Béziers est organisé sur le parking Kawasaki, à 16h).
Nous attendrons alors l’arrivée du convoi inter-régional, pour démarrer la manifestation.

- Défilé-Cortège (légèrement accéléré par rapport à une manif traditionnelle) faisant le tour de l’Ecusson,
- Arrivée sur l’Esplanade (à coté de la place de la Comédie),
- Animations et mises en scènes pour montrer les aberrations des mesures proposées par le gouvernement.
- Convoi pédestre jusqu’à la Préfecture en passant par la rue de la Loge
avec animation finale devant la Préfecture !

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0