Accueil > Formation > Permis moto > Choisir une moto-école de qualité

Choisir une moto-école de qualité

mardi 28 février 2012, par Nicolas.

Il s’agit de faire la différence entre une "boîte à permis" qui bâcle la formation juste pour encaisser votre argent, et une école dont l’objectif est avant tout la bonne formation des débutants. Le choix d’une moto-école ne doit pas se faire uniquement sur des critères de proximité ou de promo alléchante, mais sur le sérieux de la formation.

Afin de vous aider dans cette démarche, dix points importants à prendre en compte lors du choix d’une Moto-école

1/ Méfiez-vous des prix cassés !!

Bannissez les forfaits miracles, le permis moto ne se brade pas. Il nécessite de l’entraînement sur plateau et en circulation.

Les formations à bas prix se déroulent dans de mauvaises conditions :
- trop d’élèves en formation en même temps,
- peu ou pas de suivi,
- pistes en mauvais état,
- motos préparées pour être plus "faciles"
- au final, vous pourriez payer dexu fois plus cher si vous n’êtes pas prêt !
- ...

A éviter absolument si vous voulez apprendre à conduire, et pas seulement à obtenir le permis.

2/ Refusez le bachotage !!

Fuyez les moto-écoles proposant du bachotage en salle ou des conseils donnés entre deux cônes, lors des temps morts sur les pistes d’entraînement.
Votre formation doit comprendre un temps de conseil théorique sur les techniques de conduite, les caractéristiques d’un deux-roues et les scénarios à risques.
De plus, cette formation théorique ne consiste pas en la simple projection d’un DVD, elle demande un accompagnement, avec la présence du formateur pour répondre à vos questions.

Pour réellement assimiler, la durée de vos leçons ne doit pas dépasser une demi-journée d’un coup

Tablez sur un à deux cours par semaine, étalés sur deux mois minimum.

3/ Vérifier le nombre d’heures de formation :

Le nombre d’heures sera fonction de votre évaluation préalable et de minimum 20 heures obligatoires.

4/ Préferez les formations "longues"

Les formations "longues" permettent d’assimiler les contenus pédagogiques entre chaque cours, elles sont donc plus efficaces que les stages rapides. Cela peut se comparer à l’apprentissage d’une langue : avec une méthode accélérée, vous retiendrez quelques phrases qui ne feront pas illusion longtemps. Ce n’est qu’en prenant le temps de s’immerger et d’apprendre vraiment que vous pourrez soutenir une conversation. Et pour la conduite, c’est de votre sécurité dont il s’agit...

5/ Vérifiez le lieu de "plateau" avant de vous inscrire !!

Quelque soit le réseau de moto-école choisit, un gage de qualité de formation c’est 3 élèves en "plateau" et 2 élèves en circulation par formateur !!
C’est donc naturellement la règle dans les moto-écoles reconnues par l’AFDM. 
Au-delà, le formateur ne peut vous consacrer l’attention nécessaire, surtout en début de formation.

6/ Vérifiez l’état du matériel avant inscription

Pour ne pas faire la queue sur la piste, vérifiez qu’il y a bien une moto par élève. Profitez-en pour voir l’état des machines ainsi que de l’équipement prêté, comme les casques.

Un conseil : achetez votre propre casque et vos équipements de protection, à votre taille, ils seront plus sûrs et vous serviront bien au-delà du permis.

7/ Suivez le livret d’apprentissage

Le livret pédagogique doit être annoté avec votre moniteur, ainsi que la fiche de suivi élève détaillant votre progression, vos acquis et ce qu’il vous reste à apprendre.
Vérifiez à chaque fois qu’il n’a rien oublié...

8/ Contrôlez les heures en circulation

Le permis moto comprend une épreuve sur plateau et une autre en circulation. Les leçons de circulation doivent se dérouler sur des itinéraires variés permettant de travailler des objectifs spécifiques.

La formation "circulation" ne doit pas être exclusivement les heures passées à se rendre sur le plateau !

9/ Assurez-vous

Avant toute chose, même si peu de moto-écoles pensent à vous le signaler, sachez que vous devez souscrire une assurance complémentaire à votre Responsabilité Civile.
Les moto-écoles AFDM incluent l’assurance dans leur prestation.

10/ Appuyez-vous sur le Mouvement motard

Demandez aux jeunes motards leur avis sur la qualité de la formation qu’ils ont reçue.

Très bonne formation à vous, et prudence !

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0