Accueil > FFMC 34 > Opinion > La FFMC 34 et les députés

La FFMC 34 et les députés

dimanche 3 juin 2018, par Jean Pierre.

Nous avons demandé des rendez-vous auprès de tous les députés de l’Hérault et parce que vous êtes en droit de savoir, voici un premier compte rendu.
Nous avons été reçu par Patrick Vignal, Muriel Ressiguier et Emmanuelle Ménard.
Mmes Ressiguier et Ménard se sont montrées particulièrement intéressées par les difficultés que ne manqueront pas d’engendrer les 80 kmh à leur mises en place.
Opposées à cette reforme mal conçue et décidée à l’encontre de l’avis des associations d’usagers de la route, plusieurs arguments ont été évoqués :

  • 1 les camions n’ont pas de différentiel de vitesse entre le compteur et la vitesse réelle. La vitesse compteur étant la vitesse réelle, cet élément non pris en compte par le gouvernement sera une source de danger réel.
  • 2 La fameuse étude suédoise cité en exemple pour imposer le 80 kmh a été en réalité basé dans le cadre d’un changement de circulation dans le pays. (de gauche à droite).

Le secrétaire de Philippe Huppé nous a laissé un message et malgré plusieurs de nos rappels nous n’avons jamais eu de suites pour l’instant.

Après plusieurs relances, nous avons finalement obtenu une réponse par courriel de la permanence de Jean-François Eliaou. Pas de miracle, ce dernier est un fan de la mesure et a exprimé son non-désir de ne pas nous recevoir. En d’autres termes, allez voir ailleurs si j’y suis.

Aucune réponse des autres députés malgré plusieurs relances, trop occupé sans doute pour recevoir de simples citoyens.

Souvenez vous en pour les prochaines élections...

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0